Pause ta Voiture

Depuis pratiquement ses débuts, l’association Arpèges & Trémolos a souhaité faire de Pause Guitare un festival écologique axé sur le développement durable.

Dès sa première édition à Albi, l’état du site après festival, qui plus est au pied de la cathédrale Sainte-Cécile, en a effrayé plus d’un ! Indécent de salir ainsi un site patrimonial, tout est à revoir !

Dès lors, les verres en plastique ont été remplacés par des gobelets recyclables, la distribution de flyers interdite et l’impression de nos supports de communication réalisée sur papier vert avec encres végétales, les toilettes sèches ont pris possession du site,… Autant d’actions au fil des années qui ont permis de travailler et d’éduquer tant les organisateurs que les festivaliers.

Progressivement, nous avons réussi à mettre en place des navettes en partenariat avec Tarn Bus : 35 villes du département étaient alors desservies via le festival.

Rodez, Montauban et Toulouse ont été ajoutées depuis 2018, avec la compétence transports reprise par la région Occitanie via LiO. Côté pratique et écologique, l’idée est bien de réduire la circulation des véhicules jusqu’à la base de loisirs de Pratgraussals.

Plus d’informations sur les navettes ici.

Pause Guitare sur la base de loisirs de Pratgraussals n’a qu’un inconvénient : l’enclavement du lieu et, de fait, ses problèmes d’accès.

La création de la passerelle en 2020 résoudra tous ces problèmes mais en attendant, hormis les personnes à mobilité réduite, l’idée est aujourd’hui d’éviter un maximum de véhicules sur site. Voici comment procéder cette année pour venir à Pause Guitare :

  • Le parking du festival sera au niveau de l’ancienne centrale électrique Pélissier et pourra recevoir une bonne partie du public. Ce nouveau parking est à 25 minutes à pied du site festival. Seul ce parking sera indiqué depuis le centre-ville d’Albi. Suite à votre demande, nous avons décidé de mettre en place des navettes gratuites entre le parking de Pélissier et la Base de Loisirs de Pragraussals. Ces dernières circuleront de 15h00 à 02h00.

 

  • Pour le public arrivant du sud d’Albi, la solution est de se garer dans les parkings existants du centre-ville et venir à pied à Pratgraussals par le pont vieux, 20 minutes seulement et une vue à couper le souffle.

 

  • Privilégiez les arrivées à pied, à vélo, à moto. Des parkings sont dédiés aux deux roues sur site.

 

  • Pour les non-albigeois : privilégiez les navettes LiO (4€ aller/retour) : 35 villes du département (Castres, Carmaux, Rabastens, St Sulpice, Lisle sur Tarn, etc) sont desservies mais aussi Toulouse, Montauban et Rodez ! Vous trouverez les horaires et les villes desservies juste ici -> Planning navettes LIO (réservations par téléphone obligatoires). Les départs se feront 20 minutes après la fin des concerts. 

 

  • Favorisez le covoiturage entre festivaliers : convivial et économique ! Laissez par exemple votre voiture aux aires de covoiturage de Saint-Sulpice/Gabor ; Gaillac/Brens et prenez les navettes LiO pour vous rendre sur le festival.

 

  • Comme chaque année les personnes à mobilité réduite auront directement accès au parking de Pratgraussals, ainsi qu’aux navettes dédiées pour se rendre sur le festival.

Autant de solutions bien plus audacieuses et séduisantes que de vivre une heure ½ dans les bouchons et s’agacer… !

 

En 2020, nous aurons 3 solutions pour venir sur le site festival :

  • À pied du centre-ville : 20 minutes par la passerelle
  • En bus avec la Communauté d’agglomération qui sera partenaire sur les prochaines années. Un parking au niveau du Séquestre sera dédié au public arrivant de Toulouse, Castres et Montauban. Des navettes amèneront le public à la halle du Castelviel au pied de la passerelle.
  • En voiture pour le public arrivant du nord du département jusqu’au parking Pélissier qui sera à sa disposition, puis 25 minutes à pied jusqu’au site.

Au final, 2020 va résoudre le stress des festivaliers et des organisateurs de Pause Guitare. Plus question de rater le début des soirées musicales et exit les colères dans les embouteillages. Une obole pour nous tous ! Et un clin d’œil de plus à l’écologie !