SANTANA

SANTANA

Jeudi 5 Juillet 2018 Scène : Pratgraussals BILLETTERIE

On peut d’ores et déjà affirmer que Carlos Santana a écrit une part de l’histoire de la pop music. Ce Mexicain fut en effet LA révélation du mémorable festival baba cool de Woodstock en 1969, où il connut son heure de gloire avec des morceaux comme « Soul sacrifice »« Samba pa ti »« Black magic woman » ou le plus dansant « Oye como va », titres qui ont accompagné toute une génération. À ce titre, il reste envers et contre tout un héros des années 70, adulé comme tel.
Héros certes, mais le personnage ne se revendique pas pour autant « Guitar Hero », même s’il demeure un musicien hors pair pour combiner rock mystique et jazz sur des rythmes tour à tour latinos, africains et américains. Autant dire qu’avant même qu’on entende parler du concept de « World Music », Carlos Santana en jouait déjà.

L’histoire de Carlos Santana commence dans le petit village de Autlan au Mexique, où, à 5 ans, il s’initie à la musique traditionnelle avec son père, violoniste mariachi expérimenté. Découvrant rapidement les limites de la musique sous sa forme traditionnelle, le petit garçon de 8 ans s’attaque au rock’n’roll, et s’applique à reprendre, étudier et simuler les sons de guitare de BB King, T-bone Walker, et John Lee Hooker. Perfectionnant son style et son propre son, il joue déjà dans plusieurs formations locales de Tijuana. Déménagement et installation à San Francisco : il se met à l’anglais, mais surtout s’immerge dans l’ambiance colorée des groupes de rues, en pleine expansion à cette époque. Ne cessant de faire évoluer son style musical déjà unique, il crée le Santana Blues Band qui sera emporté dès 1968 dans une vague de popularité : il passe des petites scènes de San Francisco à l’historique festival de Woodstock.

Qui aurait pu imaginer que, 30 ans plus tard, Carlos Santana enregistrerait l’un des meilleurs albums de sa carrière? Personne et surtout pas le principal intéressé !