INÜIT

INÜIT

Samedi 7 Juillet 2018 Scène : Scène SACEM – L’Athanor BILLETTERIE

Que ceux qui craignaient un coup de froid sur la pop française se rassurent. Avec Inüit, jeune groupe nantais repéré par le Shoes Benjamin Lebeau, c’est otut le pays qui tremble d’impatience.

Ils sont six, ils jouent en attaque comme en défense à la manière d’Arcade Fire, et c’est la jeune chanteuse, Coline, qui est venue structurer il y à près de deux ans l’aventure entamée au départ entre les cinq autres garçons (ils étaient tous amis d’enfance, et on retrouve Pablo au trombone et aux percus, et Simon à la batterie et aux choeurs). Une voix diaphone et puissante que celle de Coline, qui évoque Björk comme les Cocteau Twins, et qui vient à merveille se poser sur les mélodies énergiques que cette troupe met au point ensemble, à Nantes, toujours sous influence de Radiohead, mais aussi d’électro ou r’n’b, avec toujours ce soucis de toucher le plus grand nombre.

De la simplicité pop aux montées sauvages, Inüit sait jouer sur tous les tableaux avec la même envie. Qu’il s’agisse de « Dodo Mafutsi » et de ses envolées tribales (dont on a découvert le clip joué live sur Youtube, tourné dans une piscine), ou de l’éclatant « Anne » qui reprend les paroles d’Anne Brontë, on est touché directement au coeur par la puissance de ce jeune groupe, dont la présence sur scène est tout simplement inoubliable de sensibilité (voyez Inüit sur scène, la clauqe n’en sera que plus redoutabel). « Hush » et « Circles » viennent compléter ce premier EP, véritable concentré de power pop universelle et moderne, qui ouvre la voie à un album qui sera très attendu pour 2018, tellement ce groupe nantais semble pouvoir, avec sa classe et sa personnalité, ouvrir des horizons nouveaux à la musique d’ici et aux terres d’ailleurs. Nul doute que la pop française se souviendra de ce moment où Inüit est venu poser son premier pas sur la glace, avec une folle détermination et un talent immense. – Pierre Siankowski