DANI TERREUR

DANI TERREUR

Vendredi 6 Juillet 2018 Scène : Prix Magyd Cherfi – L’Athanor BILLETTERIE

Micro au centre, guitare en bandoulière, pédalier à ses pieds, clavier à portée de main gauche et synthé et programmations en direct côté droit, Dani Terreur se révèle en véritable Homme Machine, magnétique et passionné. Des titres tendus sur le fil, habitées par le spleen urbain, les tourbillons de l’âme, les rêves éveillés et le voyage introspectif.

Pour en arriver là, Dani Terreur s’est nourri dès l’enfance de mélodies pop anglo-saxonne et de musique électronique. Son père, musicien, lui offre un synthé vintage qui va lui donner des ailes. Viennent les premiers groupes, les premières compos qu’il offre et qu’il joue ici et là, histoire de comprendre comment marcher dans les pas de ses idoles…Prince, Bowie, les Beatles ou Christophe

Piochant aussi bien dans les histoires d’aventures et de vengeances comme « Martin Eden » de Jack London ou « Le comte » de Monte Cristo d’Alexandre Dumas, que dans les épopées cinématographiques – un poil maudites – « Voyage au bout de l’enfer »« La porte du paradis » de Michael Cimino pour ne citer que ceux-là.

C’est ainsi qu’il peint un monde qui déborde de sentiments exacerbés, de passion, de lutte intérieure entre le bien et le mal… On retrouve la vengeance dans « À bout de souffle », le plongeon vers l’inconnu dans « Fleuve », l’errance d’une génération dans « Paris », l’instinct animal dans « Amour Chienne » ou le vernis social qui explose définitivement dans « La Nuit du chasseur »…

Le résultat est à découvrir dans cet EP baptisé « Gri-Gri » : une première série de chansons talismans dans lesquelles Dani Terreur enferme une histoire, l’esprit d’un instant, à la recherche de l’étincelle pour atteindre le « sacré ».

Tapi dans la pénombre, il attrape tout ce qui passe à sa portée de jour comme de nuit, afin d’aller chercher dans des mélodies accrocheuses, habillées de sons électroniques et d’énergie électrique, cette magie qui vous attrape et ne nous quitte plus.